L’élargissement vers l’Est

L’élargissement vers l’Est constitue une occasion historique unique de dépasser la division de l‘Europe causée par la Guerre froide. Malgré des problèmes évidents, il s’agit de faire progresser le processus d’unification européenne et ainsi de créer un espace européen de paix, de aisance matérielle et de démocratie.

 

Le groupe de travail a traité son sujet sous trois angles différents:

La problématique et le défi que constitue l’économie. Ici, il s’agit particulièrement de l’aspect macro-économique ainsi que des difficultés posées par l’agriculture. Pour celles-ci, le forum propose de subventionner uniquement l’agriculture écologique et d’introduire un nouveau système de subventionnement basé sur les propositions du commissaire européen pour l’agriculture Franz Fischler. Afin de pouvoir financer ces mesures, il faut créer un système de taxation unifié pour certains produits. Celui-ci serait alors géré par le Parlement européen.

 

Le problème de l’identification avec l’Europe: être à l’écoute du citoyen et mener des campagnes de’information:

Ainsi, il s‘agit de combler le déficite démocratique notamment par le biais d’un Parlement de jeunes permanent à un niveau régional, national et européen. Puis, il faudrait intégrer encore plus les thèmes autour de l’Europe dans les formations et par exemple commencer l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge. Enfin, le groupe demande aux médias de cibler plus l’Europe dans les informations et de produire par exemple des émissions opposant les avantages et les inconvénients dans certains domaines liés à l’Union européenne.

 

Le problème identitaire entre le cadre national et européen

Ce sujet reste difficile à traiter: En effet, étant donné que dans les pays candidats à l’adhésion, on craint une perte d’identité, et que dans les pays membres de l’Union européenne des angoisses par rapport à la situation économique existent, le groupe demande d’expliquer aux gens dans ces pays qu’ils profiteront économiquement de l’adhésion sans pour autant devoir abandonner leur identité.

 

Des racines communes comme base du futur

Une Europe élargie se base sur une histoire européenne commune, qui a fait naître un système de valeurs semblable et des systèmes politiques reposants sur la démocratie plurielle.

Les points communs fondent l’identité européenne pour laquelle toute culture régionale et nationale correspond à un enrichissement. C’est pourquoi nous demandons un élargissement rapide sur la base des critères de Copenhague et des négociations de l’acquis communautaire.